Pages Menu
TwitterRssFacebook
Categories Menu

Posted on Juil 16, 2013 in A la Une, Hack'N'Recap | 0 comments

Rogue Legacy : Le HackNRecap

Le Rogue Like a longtemps était un genre « underground », réservé à une élite de joueurs plus habitués à jouer avec leur clavier qu’avec leur souris.

Cette élite s’énerve souvent devant l’utilisation abusive de l’appellation « Rogue Like » pour des jeux comme Binding of Isac, FTL ou même Dungeons of Dredmor.

Je ne doute pas qu’ils ne seraient pas non plus d’accord pour appeler ranger Rogue Legacy dans cette catégorie, alors modifions la un peu.

Rogue Legacy, le Rogue Like Lite Metroidvania

Voilà, c’est mieux!Rogue Legacy

Dans Rogue Legacy, vous incarnez une lignée de chevaliers dévoués à une seule mission sacrée : Reprendre le Château du Roi.

Ce Château, vous le parcourrez en scrolling horizontal façon jeu de plateforme pour affronter des monstres rappelant ceux de Castlevania à l’aide de votre épée et de vos sorts.

Chaque partie commence de la même manière : Vous choisissez l’un des chevaliers disponibles, chacun présentant des Traits différents ainsi qu’une classe.

Vous pourrez ainsi choisir un Paladin atteint de nanisme et incapable de voir les couleurs.

Ou bien un Mage gay atteint d’un TOC.

Presque tous les traits affectent votre gameplay d’une manière ou d’une autre, que ce soit en affichant l’écran en noir et blanc ou en vous mettant carrément la tête à l’envers.

Le château est ainsi à l’envers et vous sauterez vers le bas de l’écran.

D’autres traits affectent les statistiques du personnage, comme le géant qui dispose d’une plus grand portée mais qui est aussi plus facilement touché par les ennemis.

Une mort permanente mais pas trop

Rogue LegacyLorsque vous mourrez (et vous vous allez mourir, souvent), votre descendant prend la relève et a accès à l’or que vous avez récupéré dans votre précédente partie.

Vous pourrez le dépenser pour améliorer votre manoir pour augmenter vos statistiques, mais aussi pour acheter de l’équipement chez le Forgeron et des Runes chez l’Ensorceleuse.

Ne pensez même pas à économiser puisque Charon, le gardien du Château, vous prendra tout l’or qu’il vous reste en guise de billet d’entrée.

On progresse donc un peu à chaque mort, ce qui rappelle la façon dont fonctionnent les Rogue Like Japonais, qui ne resetent qu’une partie de la progression lors de la mort du personnage.

Cela fait de Rogue Legacy un jeu qui s’adapte à votre temps de jeu, puisqu’il est possible d’y jouer 10 minutes autant que plusieurs heures en ayant toujours une récompense, quelque soit la durée de la session de jeu.

Un bon compromis entre le rétro et le moderne

Si rétro rime souvent avec moche, Rogue Legacy est agréable à regarder et à jouer.

Attention cependant, malgré ma pique vers les joueurs de Rogue Like adeptes du tout clavier, sachez que Rogue Legacy ne se joue pas à la souris.

Vous aurez le choix entre tout clavier ou, plus confortable, une manette XBoX 360 ou équivalent.

J’ai personnellement branché ma bonne vieille manette PS2 et avec Xpadder, le jeu est parfaitement jouable et réactif.

Rogue Legacy en détails :

Voici la liste des articles présents sur HackNShoot en rapport avec Rogue Legacy :

Le Coup de Scan

Les Classes

Les Objets Spéciaux