Menu Pages
TwitterRssFacebook
Visit Us On TwitterVisit Us On FacebookCheck Our Feed
Menu Catégories

A Propos

J’utilise le plus souvent le pseudo Elivar, mais vous me trouverez aussi parfois sous Bardok Delban ou encore Kareena pour mes persos féminins. J’aime écrire, j’aime les jeux vidéos, et même si je ne suis pas très doué dans ces deux domaines, j’ai décidé d’éditer mon propre blog pour allier ces deux passions.

Pour vous aider à mieux comprendre le genre de jeux qui m’intéresse, voici une liste des 10 jeux PC qui m’ont le plus marqués (sans ordre particulier) :

  • Baldur’s Gate 1 et 2
  • Diablo 2
  • Battlefield : Bad Company 2 (multi)
  • Lineage 2
  • Neverwinter Nights (les mondes persistants)
  • Starcraft/Age of Empires
  • Heroes of Might and Magic 3
  • Warcraft 3
  • King’s Quest 6
  • Plants vs Zombies (si si)

Les plus connaisseurs d’entre vous auront remarqué différentes choses :

Je cite Baldur’s Gate et pas Planescape : Torment, tout simplement parce que je suis un joueur plus attiré par le gameplay que l’histoire et qu’à l’époque où je l’ai essayé, Planescape m’avait totalement rebuté de par son gameplay beaucoup moins passionnant que celui de Baldur’s Gate. Dans ce dernier, les choix de personnalisation de l’équipe et le système de combat en groupe de 6 m’ont longtemps passionnés, beaucoup plus que l’histoire (assez vague dans le 1 il faut bien le dire).

D’ailleurs, cette préférence pour le gameplay m’a souvent joué des tours dans ma carrière de joueur. Par exemple, je n’ai jamais terminé Baldur’s Gate 2, et pourtant j’ai passé plusieurs centaines d’heures à y jouer, à recommencer des parties régulièrement chaque année, sans jamais parvenir au bout de l’histoire, le dit gameplay ne parvenant pas à entretenir mon intérêt assez longtemps (et pourtant, il suffisait à me faire jouer bien plus longtemps que la plupart des jeux actuels ne proposent de durée de vie totale).

C’est aussi pourquoi des jeux comme Diablo 2, au gameplay révolutionnaire et addictif, m’ont obsédés durant des années au point d’occuper de nombreuses journées de vacances ensoleillées et je suis loin d’être le seul dans ce cas.

Le multijoueur, ou comment se mettre sur la gueule à travers un écran

Un autre aspect qui se retrouve beaucoup dans cette liste, c’est le multijoueur. Qu’il soit en LAN ou online, le mode multijoueur, c’est un peu comme un rêve devenu réalité : Jouer à un jeu que l’on adore et pouvoir partager cette expérience avec d’autres personnes. Starcraft, Age of Empires et Heroes of Might and Magic 3 ont façonné mon enfance grâce à leur mode multijoueur en réseau local qui permettaient d’affronter mes amis sur un champ de bataille sans danger que je maîtrisais. La compétition qui en résultait me motivait à m’améliorer, à trouver de nouvelles stratégies, à établir des alliances, etc.

Les consoles ont aussi joué un rôle important dans mon goût pour le multijoueur, mais c’est un blog pc!

Warcraft 3 et Diablo 2 ont apporté le jeu en ligne dans ma culture PC. Diablo 2 en particulier permettait d’élever le partage trouvé dans Starcraft et Age of Empires au niveau supérieur : le fait d’avoir un personnage persistant, qui continuait d’exister et d’évoluer entre les parties, entraînait un investissement émotionnel beaucoup plus important. Il avait ses forces et ses faiblesses, et les personnages des autres joueurs compensaient ces faiblesses et tiraient parties de ces forces. Chacun ajoutait à l’expérience de jeu, et trouver un objet rare était un évènement, une victoire.

Ensuite est venu Neverwinter Nights et son éditeur de Mondes Persistants. Un monde persistant, c’est un ensemble de zones créées par des joueurs, formant un lieu (un pays, une île, n’importe quoi) hébergé sur un serveur accessible à tout moment de la journée. Une sorte de mini MMORPG, qui serait créé et mis à jour par les joueurs. C’est sur ce jeu que j’ai vraiment pu expérimenter ce qu’on appelle le « RP » ou Role Play, qui pour faire court consiste à créer son propre personnage, son histoire, sa personnalité, et à l’incarner pour interagir avec d’autres personnages contrôlés par des joueurs. En somme, on parle par l’intermédiaire de son personnage et non pas directement en tant que joueur).

Les MMO, les fps et le présent

Les MMORPG étaient donc l’évolution logique de mon profil de joueur. J’ai passé beaucoup de temps sur La Quatrième Prophétie ou The Fourth Coming (T4C) mais même si ce jeu m’a introduit au genre, c’est Lineage 2 qui a le plus envahie mes soirées et mes vacances. Je reviendrais sans doute sur mon temps passé sur Lineage 2 plus tard, ça mérite bien un article à part entière.

J’ai découvert les FPS plutôt sur console, mon expérience PC étant assez limitée, notamment avec Half-Life et Unreal Tournament. La série des Battlefield ne m’a pas vraiment attiré jusqu’à Bad Company 2, sur lequel j’ai passé de nombreuses heures grâce à son mode multijoueur incroyablement fun, entre les tanks et le C4.

Quant aux jeux auxquels je joue actuellement : Arkham City Imposteurs (incroyablement fun quand Games For Windows Live le veut bien) et Avernum : Escape From the Pit (que je viens à peine de commencer) et… Eh bien c’est tout! A vrai dire, comme beaucoup d’entre vous sans doute, j’attends avec impatience Diablo 3 et Guild Wars 2, dont vous entendrez sans doute beaucoup parler sur ce blog.

Et voilà pour cette (longue) présentation. A bientôt sur le blog!

1 Commentaire

Publier une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *